Eileen Gray, design solaire

Abbott mains

Joli parcours dans l’œuvre d’Eileen Gray, à la scénographie intelligente et épurée, que nous propose le Centre Pompidou. Où l’on découvre une création qui traverse le 20ème siècle, de la flamboyance du Paris des années 1910-1920 à la simplicité limpide des années 50-60. En plus de créer des mobiliers pour de riches esthètes comme Jacques Doucet ou les Noailles (magnifiques tables et paravents laqués, tapis cubistes), elle est aussi à ses débuts architecte d’intérieur (Chambre à coucher boudoir pour Monte-Carlo, 1923 : rien que le nom de cet aménagement nous transporte dans le luxe et la volupté des années folles !).

 

À partir des années 30, elle collabore avec des architectes (Jean Badovici, Le Corbusier), et ses mobiliers prototypes mêlent beauté et ingéniosité : la définition même du design, avant qu’on l’appelle ainsi… Comme en atteste les diaporamas qui nous plongent dans cette époque mythique, ses mobiliers prototypes qui n’ont pas pris une ride (fauteuils, tables ajustables, et même un siège-escabeau-porte serviette! ) semblent conçus pour profiter en toute harmonie du soleil et de la vue sur la mer, sur la terrasse de villas à la géométrie parfaite, avec à portée de main un bon livre et une tasse de thé glacé. Une philosophie de l’existence qui explique sans doute la longévité d’une artiste à l’énergie sereine. On adhère… et on adore !

 

Centre Pompidou, jusqu’au 20 mai

Bibendum Cabinet tiroirs pivotants Chaise de salle à manger Coiffeuse Paravent Console Fauteuil sirene Fauteuil Transat Paravent Table aux chars Table ajustable Villa E Villa E

À propos Tony Lemâle

TONY LEMÂLE CRÉE SON AGENCE EN 2004 TOUT EN ENTAMANT UNE COLLABORATION AVEC L'ÉMISSION INTÉRIEURS DIFFUSÉE SUR PARIS-PREMIÈRE, OÙ IL INTERVIENT DANS DE NOMBREUSES SÉQUENCES "RELOOKING" (AVANT/APRÈS).